La ballade des Pendus ou epitaphe Villon

Publié le par peinedemort.over-blog.net

 

La ballade des pendus a été écrit en 1462 par François Villon.

François Villon est le plus connu des poètes du moyen âge Français.

 Impliqué dans une bagarre au cours de laquelle un notaire a été blessé par un de ses compagnons, François Villon est arrêté, torturé et condamné à mort.

Il fait appel de la sentence. Lors de son incarcération il écrit la ballade des pendus, son poème reflète sa peur de la décomposition des corps.  Le 05 janvier 1463, la sentence de peine de mort est commuée en 10 ans de bannissement.

 

 

François Villon était issu d'une famille pauvre, son père est mort lorsqu'il était encore enfant. Il est élevé par le chanoine de Saint-Benoît-Le-Bestourné, maître Guillaume de Villon.  François le considérait comme un père et adopta le nom de Villon afin de lui rendre hommage.

A plusieurs reprises, François Villon a été confronté à la justice dans sa vie.                         

En juin 1455, lors d'une bagarre, François Villon est blessé et tue le prêtre Philippe Sermoise, qui l'aurait apparemment provoqué. François Villon est Banni et surnommé « Michel Mouton »

En 1456, il commet un vol avec effraction au collège Navarre.                                               

De 1457 à 1461, François Villon mène une vie d'errance.                                                        

En été 1461, Villon fut incarcéré pour des raisons inconnues par l'ordre de l'Evêque d'Orléans, cet emprisonnement le marqua profondément. Il a été libéré le 2 octobre grâce à l'arrivée de Louis XI dans la ville.

Après avoir échappé à la peine de mort en 1463, François Villon semble avoir disparu, on n' entend plus parler de lui.

La ballade des pendus             

Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,

Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis[1]
.
Vous nous voyez ci attachés, cinq, six :
Quant à la chair, que trop avons nourrie,
Elle est piéça
[2]dévorée et pourrie,
Et nous, les os, devenons cendre et poudre.
De notre mal personne ne s'en rie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !


Se frères vous clamons
[3], pas n'en devez
Avoir dédain, quoique fûmes occis
Par justice. Toutefois, vous savez
Que tous hommes n'ont pas bon sens rassis
[4].

Excusez-nous, puisque sommes transis,
Envers le fils de la Vierge Marie,

Que sa grâce ne soit pour nous tarie,
Nous préservant de l'infernale foudre.
Nous sommes morts, âme ne nous harie
[5],
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

La pluie nous a débués et lavés
,

Et le soleil desséchés et noircis.
Pies, corbeaux nous ont les yeux cavés
[6],
Et arraché la barbe et les sourcils.
Jamais nul temps nous ne sommes assis

Puis çà, puis là, comme le vent varie,
A son plaisir sans cesser nous charrie,
Plus becquetés d'oiseaux que dés à coudre.
Ne soyez donc de notre confrérie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Prince Jésus, qui sur tous a maistrie
[7],
Garde qu'Enfer n'ait de nous seigneurie :
A lui n'ayons que faire ne que soudre
[8]
.
Hommes, ici n'a point de moquerie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

__________________________________________________

[1] Mercis = pardonnés 

[2] piéça = depuis longtemps

[3] Se frère vous clamons = si, frère, nous vous appelons

[4] rassis = posé, modéré

[5] Ame ne nous harie : que personne ne nous tourmente

[6] Cavés = creusés

[7] Qui sur tous à maistries = qui sur tous à autorité

[8] A lui n'ayons que faire ne que soudre = que nous n'ayons rien à faire avec l'enfer, ni rien à  lui payer. 

Publié dans peine de mort

Commenter cet article

BOODDHA 08/05/2009 15:52

TRUTH BOODDHA MEISSONNIERL YCEE ST FR ASSISER SUITE FEATURING BOODDHA INSTANT DE GIVENCHY BOUDEP 2006 CAISSE DE DEPOTS ET DE CONSIGGNATIONS TITRE MICHELIN NASA 2006 PART 5 P 57 TOKYO EXCHANGER BIBLITH DE CERGY. ET BIBLIOTH G POMPIDOUTITLE ANN HATHAWAY HEDI KLUM SUITE KATE HOLMES REVEIW OF CENTRAL ET EAST EUROPENA  LAW 26  2000 P 58 CONSTITUTIONNAL COURT OF REPUBLIC OF LITHUANIA ET THE  DEATH PENALTY A NOTE ON THE JUDGEMENT OF DEC 1988IDEM 22 1996  1 P 267 INTERACTION OF EUROPE COMMUNITY ET RUSSIEN COPIRYGH LAWIDEM 29  2004 N 3 IN SOFT BEAUTY INTRUS ET COMPLIE DEVY PISOCNE JOEL DUFAIT JAMLE MEFTHAT BEBLEY ALI ET P 324 A 320BEN JOHNSON ET EVELY SIMPSON VOL 1 ET 2 CH HERFORD P 133 2 P 136 3 P 185 4 P 202 5 P 164 6 P 3117 P 502 8 P 234 9 P 20810 P 500 11 P 526COMPLETE PROSE WORK OF J MILTON YALE P 183 1 P 356 3 P 236 5 P 248 PART 1  IDEM 2 P 6206 P 324 7 P 162 8 P 174THE WORKS OF H FIELDING 8 LEGAL WRITING P 1008 VOL 1 P 75 9 VOL  II P 8910 VOL 3 P 108 11 VOL 4 P 17312 VOL 5 P 11914 VOL 1 P 127 15 VOL 2  P 16116 VOL 3 P 931 P 139 2 P 85 3 VOL 1 P 61 4 VOL 2 P 149 5 VOL 3 P 151 7 VOL 2 P 107 4 VOL 1 P 137ENGLISH  TRAITS WORK OF EMERSON   5 P 2004 P 106 1 P 115 ET 1252 P 121 3 P 153  9 P 99µ8 P 1127 P 133 6 P 145 5 P 99 12 P 256 12 P 256 11 P 155 10 P 171FRANFURTER ANTHOLOGIE 10 VERALG P 95 24 P 95 23 P 83 21 P 87 20 P 133 19 P 123 18 P 165 17 P 11516 P 9715 P 12114 P 12913 P 13512 P 111µ9 P 125 8 P 129 7 P 11911 P 107 6 P 139 5 P 119 4 P 107 3 P 113 2 P 791 P 143SCHILLER SAMTLICHE WERKE BERLINER   6 P 164 4 P 329 3 P 304 2 P 197 1 P 223 10 P 305 9 P 302 8 P 237 7 P 357 5 P 567B RECHT  9 VERLAG SUHRKAMP P 1411 P 235 BD 19 /9 P 121 2 / 2 P 193 3 /3 P 1594/4 P 183 5/5 P 145 6/6 P 183 7/7 P 1318/8 P 32110/10 P 261 12/2 P 169 15/5 P 215 126/1 P 255 26 /1 P 213 30/3 P 349W HASENCLEVER S HESSEL COTE AZZURE IMPOSSIBLE ASILE P 73TITLE REVIEW OF CENTRAL  ET ESAT EUROPE LAW 25   3 P 319 A 321 LAW BASED STATE LATAVAI 25  1/2 P 153 186 SPECILA FEATURE  OF BANKRUPTY OF BKS OTHER  CREDIT ORGAANIZATION BK OF RUSSIA ET N 28 N 2 P 183  A 209 TRUE FAIR VIEW LEGISLATION OF HUNGARY ET POLAND THE CONTEXT OF E U ENLARGEMENT SOME TRAPS ON THE WAYEXPERTISES 335 DE 6TM INFO  P 133 COMPLICE OUDARD EDITION DS MGAZINE RUE DU CIRK BELBEY  PARIS334 P 80328 P 287314 P 171288 P 5269 P 128316 P 249312 P 91330 P 91 330 P 378329 P 330311 P 49322 P 12 333 P 57321 P 6 325 P 171310 P 19323 P 89331 P 409315 P 217318 P 297320 P 417319 P 367238 P 169327 P 249324 P 129326 P 217233 243 P 66 MARS211 221  P 78 MARS 201 210 N 203 EBRANLE 190  200 N 193 ATTROUPEMEMNT ET 194 ANONYME179 189 N 185 BREVET CONTEST266 276  272255 265 N 255 ET 258 ET 264294 298 N 283 VENTES DROUOTS ET N 368 NOV RATES DU E MAILING SARKOZY PAOLO SELLA SUCCESS AGENCY EMINEM MARSHALL TAYEB BELBEY DINO EISELE305 309 P 373 NOV JEUX EN LIGNE299 304 N 299 BIOMETRIK ET N 173 MAI 288 293 N 288283 287 P 302 AOUT SEP  E TRACT SYNDICAT EST INTERDITE 244 254 N 251 STIC EFFACER PASSING DE LINGE PRADO P 1999PLACEMENT FAMILIAL BASS D 1993GUIDE DE ASSISTANT FAMILIALE OUI A 2008ALLARD CH POUR REUSSIR LE ¨PLACEMENT FAMILIALE ESFULSMER B CONSTELLATION FAMILIALE  ENFANT EN MIETTE VERDIER P 2004CNASM 2002 PARTAGEPONTAULT M FRERE DE SANG SOEUR DE LAIT REPAS FAMILIALE 1986 ASSO FR DES CENTRE DE CONSULATION CONJUGALECRISIS OF COURTESY E J BRILL 1994THE MATTER OF COURTESY NICHOLLS J 1985RONSARD P OEUVRE COMPLETES 17 DIDIER LAUMONIER P 3116 P 451 P 632 P 49 3 P 5 5 P 65 11 P 93 7 P 43 8 P 459 P 6112 P 7313 P 6714 P 67 15 P 47 N 1IDEM 1 P 249 16 P 195 17 N 1 P 169IDEM 2 P 401 18 N 1 P 53IDEM 2 P 393 20 P 67 19 P 83

Hocine 15/11/2008 23:57

Je suis très ravi de trouver ce poème que j'ai appris dans le collège, il y a plus de trente ans. Je tiens à vous remercier vivement pour ce mémorable cadeau offert par votre blog. J'ai l'intention à mon tour de l'éterniser dans mon blog, parce qu'il me remémore mes douces années du collège.Bonne continuation et encore merci.

murcia 29/03/2007 11:29

Merci pour ce poème et pour ce site.