Le Die-in

Publié le par peinedemort.over-blog.net

Par solidarité avec les abolitionnistes américains et pour soutenir leur action, l’ACAT et Amnesty International France ont créé une manifestation annuelle silencieuse où les militants, habillés de noir, s’allongent sur le sol afin de symboliser l’ensemble des personnes exécutées depuis 1976 :

le « Die-in ».

 

Cette manifestation non violente aura lieu le 2 juillet prochain dans les plus grandes villes de France. A Paris, rendez-vous à 16h sur le parvis de la place de la Concorde !

Les associations participant à cet évènement : FIDH (fédération internationale des droits de l'homme), LPJ (lutte pour la justice), ECPM (ensemble contre la peine de mort), ACM (Amitiés - condamnés à mort), Des mains unies pour la justice, LDH (ligue des droits de l'homme), Le syndicat de la magistrature, La ligue français pour la défense des droits de l'homme et du Citoyen.


1976 – 2006 : 30 ans de crime d’État ! 

Aux USA, en 1972, la Cour suprême fédérale déclarait inconstitutionnelles les lois des États sur la peine de mort, au motif qu’elles étaient appliquées de façon «arbitraire et incohérente». Le 2 juillet 1976, les États ayant modifié leur législation, elle autorisait la reprise des exécutions.

Le 2 décembre 2005, a eu lieu la 1000ème exécution, et le sinistre décompte se poursuit.

La peine capitale est une peine cruelle, inhumaine et dégradante et une violation du droit à la vie.  Elle continue d’être appliquée de manière injuste et arbitraire en touchant principalement les minorités économiques et ethniques et les malades mentaux.

Les défenseurs de la peine capitale s’accrochent à un effet prétendument dissuasif : or, non seulement, aucune étude n’a pu prouver cet effet, mais lorsqu’on se penche sur les données statistiques du FBI concernant l’évolution du taux d’homicide dans les différents états au cours des 10 dernières années, le résultat montre la totale inefficacité d’une sanction aussi archaïque.

 

 

 

 

 

Alors, venez manifester pour que les États-Unis cessent d’appliquer cette peine d’un autre âge et rejoignent les 122 pays qui ont déjà aboli ce châtiment.

 

Pour plus d’informations : www.amnesty.asso.fr et www.acat.asso.fr 

Source : Amnesty International

Publié dans peine de mort

Commenter cet article

Fabienne 24/06/2006 19:54

J'y serai et j'espère qu'on s'y retrouvera nombreux...
L'ancien ambassadeur des Etats unis a un jour déclaré que ces manifestations répétées, la ténacité des abolitionnistes lui avait donné à réfléchir. Il est maintenant un abolitionniste de plus. Dommage qu'il n'y ait pas réfléchi plus tôt, mais mieux vaut tard que jamais.
Merci à ce blog de donner de la visibilité à cet évènement.